Quel budget consacrer à un site web ?

Le web est aujourd’hui indissociable de nos vies personnelles et professionnelles et il est devenu en à peine 10 années, notre première source d’informations ! Si l’e-commerce est désormais le premier commerce mondial, le web est également devenu le premier canal source de génération de clients pour une très grande majorité d’entreprises. Être présents sur la première page de résultats naturels de Google garanti trafic internaute, contacts et potentielles ventes quelles que soient l’activités. Mais concurrence oblige les premières places sur Google sont très chères et lorsque l’on sait que 91% des internautes ne consultent que la page 1 des résultats Google (Seulement 4,7% des internautes consultent la page 2…) il est facile de réaliser que se positionner sur le web nécessite expertise, expérience et budgets.

Quel budget digital ?

On estime le budget digital du groupe L’ORÉAL à près de 10% de son chiffre d’affaires, sachant que celui-ci est de 26 milliards en 2018, les montants démontrent, s’il en est encore besoin, l’importance des investissements nécessaires pour bénéficier à plein de sa force d’impact. Dans le même temps 38% du budget média de L’ORÉAL est également investi dans les plateformes digitales…preuve supplémentaire de la force du web.
Pas de dépenses inutiles mais des investissements rentables qui lui permettent de dégager près de 4,6 milliards de résultats d’exploitation…
Si cet exemple est extrême, toutes les études démontrent néanmoins que le web est aujourd’hui indissociable du “Business“ et que, en être absent, entraine des risques concrets en terme de e-notoriété, de génération de trafic ou simplement de ré-assurance client. 70% des entreprises en Europe qui ont déposé le bilan ne disposaient pas de site internet…90% des clients particuliers et professionnels confirment consulter les sites internet des marques ou prestataires avec lesquels ils souhaitent établir une relation commerciale.

Un élément de valorisation comptable pertinent

Malgré cette nouvelle ère 2.0, peu de chef d’entreprises sont informés que les investissements liés à l’internet (Stratégie et outils) sont depuis quelques années considérés comptablement comme des AMORTISSEMENTS (Amortissables sur 3 à 5 ans…) avec les avantages qui les accompagnent et peuvent être financés par les établissements bancaires au même titre que du matériel informatique.

Plus étonnant, rares sont les chefs d’entreprise à mesurer la valorisation financière potentielle d’un outil digital performant, d’un trafic établi générateur de contacts, de positions Google garantes de trafic, d’un chiffre d’affaires direct ou indirect généré par le seul web…Pourtant tout cela est désormais pris en considération dans les actifs d’une société et plus particulièrement lors d’une vente ou d’une cession.

Pour illustrer le propos, il est bon de se rappeler que le nom de domaine SEX.COM qui vaut 12€ par an a été racheté en janvier 2006 par la société Escom pour un montant estimé à 14 millions de dollars…Une preuve supplémentaire qu’un excellent référencement est un investissement tangible.

Et vous quel budget consacré à votre stratégie digitale ?

Une compilation des différents études sur les investissement marketing et digitaux pose un pourcentage raisonnable de 5% annuel du chiffre d’affaires d’une société pour “Rester“ dans le train du digital…à condition de disposer des déjà outils basiques : site corporate, site e-commerce, etc…

Actualités

Découvrez les dernières actualités Web Frenchy ainsi que les “nouvelles“ du monde digital en général. Chiffres, nouvelles technologies, tendances, nouveautés, innovations, interviews, vidéos…

Toutes les actualités